Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
4ugeek http://www.4ugeek.com Toute l'actu high tech et jeux vidéo. Fri, 20 Oct 2017 08:50:32 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.4.11 South Park : L’annale du destin déboule sur consoles et PC http://www.4ugeek.com/south-park-lannale-du-destin-deboule-sur-consoles-et-pc/ http://www.4ugeek.com/south-park-lannale-du-destin-deboule-sur-consoles-et-pc/#comments Wed, 18 Oct 2017 11:07:39 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6097 De concert avec South Park Digital Studios, Ubisoft annonce la disponibilité South Park : L’annale du destin sur PS4, Xbox One et PC.

Ubisoft remet le couvert après le succès mérité de South Park : Le bâton de la vérité. UN RPG planté dans l’univers de la série d’animation South Park.

L’histoire nous place dans un South Park en proie à une hausse inquiétante de la criminalité. L’occasion pour Catman de s’illustrer.

Le titre propose un nouveau système de combat dynamique avec des possibilités de contrôler le temps et l’espace sur le champ de bataille.

Quant au système de récompenses et d’équipement, il a a été bénéficié d’une refont afin d’accorder aux joueurs la liberté de développer et affiner leurs pouvoirs au fil du jeu. Ils seront ainsi en mesure de récupérer les nombreux objets dissimulés dans le paysage et de suivre des recettes pour créer les équipements dont ils ont besoin pour le combat.

South Park : L’annale du destin
est disponible sur PS4, Xbox One et PC (pas de mouture Switch annoncée).

]]>
http://www.4ugeek.com/south-park-lannale-du-destin-deboule-sur-consoles-et-pc/feed/ 1
Test : Danganronpa V3 : Killing Harmony [PS4 et PS Vita] http://www.4ugeek.com/test-danganronpa-v3-killing-harmony-ps4-et-ps-vita/ http://www.4ugeek.com/test-danganronpa-v3-killing-harmony-ps4-et-ps-vita/#respond Fri, 06 Oct 2017 16:17:10 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6091 Après s’être taillée une réputation solide en Occident depuis son arrivée en 2014 sur PlayStation, la série des Danganronpa bénéficie d’un nouvel opus baptisé Danganronpa V3 : Killing Harmony. Ultime opus ou bien volet de trop ? Réponse dans notre test sans concessions du seul jeu vidéo mettant en scène un ourson psychopathe.

Depuis 2014, les aficionados de jeux vidéo japonais ont pu découvrir en Occident la série des Danganronpa. Le studio Spike Chunsoft remet le couvert avec un nouvel épisode répondant au nom de Danganronpa V3 : Killing Harmony.

Les deux premiers opus de la série avaient été portés sur PlayStation 4 au gré de la compilation Danganronpa 1-2 Reload, tandis que Ultimate Despair Girls nous replongeait dans l’univers déjanté de l’ourson sadique avec un jeu de tir.

Monokuma est de retour avec cet épisode qui peut porter en lui les germes d’une consécration en Occident. La licence y bénéficie déjà d’une aura certaine puisque 200 000 exemplaires de la série ont été écoulé sur PS Vita.

Danganronpa-v3-Killing-Harmony-_4ugeek_b

Mais, afin de convaincre un plus grand nombre de joueurs, Danganronpa V3 : Killing Harmony a pour l’ui qu’il s’agit du premier épisode traduit dans notre langue. Cette localisation devrait, à n’en pas douter, faire de nouveaux émules.

A noter que, pour la première fois, les voix en japonais sont proposées. Précisons également que pour la mouture PS Vita, que nous avons également pu tester, les textes en français et les voix japonaises sont à télécharger en DLC gratuit.

On parle d’un jeu pourtant difficile d’accès pour les néophytes puisqu’il s’agit d’un visual novel. Autrement dit, un jeu articulé autour de la narration avec du texte qui en constitue la substantifique moelle.

Première question à laquelle on se doit de répondre : est-il possible de jouer à cet opus sans jamais avoir goûté à la série ? Sans ambage, on peut répondre par l’affirmative. Ajoutons toutefois à cela qu’on appréciera encore plus le jeu et sa fin en particulier si l’on a joué aux opus précédents.

Avec la rentrée scolaire, ce sont bien de nouvelles têtes qui viennent garnir la distribution du jeu.

Exit Makoto Naegi, le protagoniste emblématique de Danganronpa : Trigger Happy Havoc, qui laisse y place à des personnalités assez caricaturales, style manga oblige.

En tout, ce sont 16 lycéens (autant de filles que de garçons) qui se disputent la vedette. Le dénominateur commun de ces personnalités est d’être un ultime, autrement dit une pointure dans son domaine de prédilection (enquête, tennis, piano, artiste…).

On incarne ainsi Kaete Akamatsu, une jeune pianiste virtuose.

Elle se retrouve plongée, tout comme 15 autres lycéens, dans un univers contrôlé par ce sadique de Monokuma. Il est épaulé par 5 Monokumers (Monodam, Monokid, Monophanie, Monosuke et Monotaro) . Tout aussi sadiques que leur ourson de père, ils viennent faire la loi dans l’Académie des Prodiges Condamnés, le nouveau lycée de ce volet. A noter que ce dernier ne se dévoilera qu’au fur à mesure de l’avancée dans le jeu.

Si le casting est nouveau, la formule reste identique, c’est-à-dire héritée de celle des 2 opus canoniques précédents.

Ces pauvres surdoués vont devoir s’entretuer. Le jeu alterne entre phases d’investigation et de procès. Les lycéens vont devoir jouer de toute leur ingéniosité pour assassiner un de leurs comparses, sans se faire épingler. C’est à ce prix qu’un lycéen pourra en effet retrouver le chemin de la liberté, alors que les autres lycéens se feront alors massacrer.

Le jeu emprunte à la licence Phoenix Wright pour ce qui est des phases de procès, le tout mâtiné de Battle Royale pour ce qui est de l’histoire.

Malgré une formule sans surprise, Spike Chunsoft a su concocter de nombreux rebondissements. Les scénaristes s’en sont visiblement donnés à coeur joie.

Durant les phases d’exploration en 3D, on va pouvoir découvrir les environs et discuter avec les autres Ultimes. Tandis que les phases d’enquête permettent de collecter des indices, essentiels pour le procès. Ce dernier se solde par la condamnation à mort de l’un des protagonistes.

C’est bien l’étape des procès qui constitue un point culminant dans le cheminement du jeu. Parfaitement mis en scène, il doit permettre de déceler le vrai du faux. Les Truth Bullets, ces balles de la vérité, permettent ainsi d’avancer dans ce sens en démêlant les mensonges et les contradictions des autres lycéens. Il s’agit pour cela de contrer les arguments.

Cet opus voit aussi le retour des réfutations qui permettent de modifier un de ces arguments en temps réel, celui-ci devenant alors un mensonge. Il s’agit là de tendre des pièges. Il y a aussi les débats de panique (Panic Debate) durant lesquels des arguments sont avancés simultanément par plusieurs protagonistes. Pas simple de trier l’ivraie du bon grain dans une telle cacophonie. Mais, cela est réellement de nature à pimenter les procès.

Tout comme le Brain Drive où deux équipes doivent rivaliser en enchaînant les arguments.

Les mini-jeux sont aussi bien là. Il y a le Mind Mine qui n’est autre qu’un démineur matinée de match-three. Il y a aussi la division de l’assemblée et le Psyche Taxi. On vous laisse découvrir pour ne pas plus déflorer le plaisir de la découverte de ces mini-jeux qu’il est de toute façon difficile de décrire.

Notre verdict

Danganronpa V3: Killing Harmony réussit son pari. Celui de renouveler la formule, en tenant les joueurs en haleine durant des dizaines d’heures. Tout y passe : de la critique de la société à l’intégration d’éléments de l’actualité récente, en passant par l’aspect complètement déjanté d’un jeu qui ne se refuse rien. Il n’en reste pas moins que, s’il est possible de prendre le train en marche avec ce nouvel opus, on ne saurait que trop vous conseiller de boucler un des deux (voire les deux) premiers volets avant de goûter à celui-ci. Il en va d’une compréhension de toutes les subtilités du titre développé par Spike Chunsoft et édité par NIS America.

Disponible sur PS4 et PS Vita (versions testées), le jeu l’est également sur Steam.

Concernant les moutures PlayStation, malheureusement, le titre n’est pas cross-buy (l’achat sur une plateforme ne donne pas droit à la version sur l’autre support). Dommage qu’il n’y ait pas non plus de cross-play. On aurait adoré un cross-save permettant, grâce aux sauvegardes, de passer d’une version à l’autre à sa guise.

]]>
http://www.4ugeek.com/test-danganronpa-v3-killing-harmony-ps4-et-ps-vita/feed/ 0
Test : Marvel vs Capcom Infinite, le crossover reprend du service http://www.4ugeek.com/test-marvel-vs-capcom-infinite-le-crossover-reprend-du-service/ http://www.4ugeek.com/test-marvel-vs-capcom-infinite-le-crossover-reprend-du-service/#respond Fri, 06 Oct 2017 12:20:06 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6086 Le crossover en mode baston entre les univers Marvel et Capcom hérite d’un nouvel opus au gré de Marvel vs Capcom Infinite. On vous dit tout sur le jeu dans son test complet.

Mélanger les univers très différents de Marvel et de Capcom, voilà une idée saugrenue qui a fait par le passé des étincelles. La voilà remise au goût du jour avec un 4ème volet dit « Infinite » pour Marvel vs Capcom. Qu’apporte cette nouvelle mouture du jeu ?

En termes de rendu, Capcom a misé sur un tout nouveau moteur graphique 3D.

La fluidité est parfaite et le rendu visuel spectaculaire. Très coloré, le jeu flatte la rétine.

Mais, en contrepartie de ce nouveau moteur 3D, Capcom a revu à la baisse le nombre de combattants. Reste à voir si des DLC viendront garnir le roster.

S’il y a status quo entre les deux licences avec 15 joueurs côté Marvel et 15 autres du côté de l’éditeur, l’équilibre n’est pas encore trouvé. Certains personnages, tels que Spiderman, procurent un avantage certain.

Malgré ce roster moins étoffé, on notera l’apparition de personnages tels que Iron Man, Strider Hiryu (manga à l’origine, qui a donné naissance à un jeu de plates-formes sorti sur bornes d’arcade CP en 1989), Rocket Racoon (Marvel) et Doctor Who.

Un mode solo scénarisé vient enrichir cette mouture. Bien entendu, l’histoire penche dans le n’importe quoi. Rien d’illogique à cela tout de même puisque le mélange des personnages est lui-même quelque peu farfelu. Des cinématiques viennent ainsi ponctuer les rixes. Comptez entre 3h30 et 4h pour enchaîner les combats en incarnant différents personnages. L’humour s’invite largement dans cette histoire, avec une autodérision de mise. L’univers Ultron fusionne avec Sigma, personnage ennemi de Megaman, afin de se transformer en Ultron Sigma. Les gemmes de l’infini permettent aux univers de Capcom et de Marvel de fusionner également. Mais, Ultron Sigma entend bien régner sur cette nouvelle entité à l’aide du virus Sigma.

Marvel-vs-Capcom-Infinite_4ugeek_a

Il va donc falloir combattre pour obtenir les gemmes de l’infini et damer le pion à Ultron Sigma.

Si tout cela n’est pas forcément convaincant, l’ensemble est assez fun et les références feront plaisir aux aficionados des deux licences.

Côté gameplay, Capcom a fait le choix de rendre le jeu accessible au plus grand nombre. Si l’initiative peut être saluée, l’éditeur a poussé le curseur trop loin à notre goût. Sortir les combos et les hyper combos est d’une facilité déconcertante. Pire ; on peut les enchaîner sans coup férir.

De ce fait, la courbe d’apprentissage, élément qui fait le sel d’un jeu de baston, est réduite à peau de chagrin.

Malgré cela, le jeu reste très agréable à prendre en main. La fluidité, exempte de défauts, n’y est pas étrangère.

Dans cette même volonté de simplifier le gameplay, les affrontements en 3 vs 3 laissent place à du 2 vs 2. On gagne en lisibilité mais on perd quelque peu au niveau stratégie.

Pour les autres modes de jeu (que le solo), on reste sur du très classique.

Il y a mode Arcade, au gré duquel on va affronter successivement 7 combattants. Dommage que l’histoire ne varie pas. Il en résulte une certaine lassitude dans le temps.

Il y a également le mode Entrainement et les Défis.

Marvel-vs-Capcom-Infinite_4ugeek_b

Ces derniers permettent, grâce à des tutoriels composés de 30 défis, d’apprendre les rudiments du gameplay. S’y ajoutent 10 défis supplémentaires pour chaque personnage ; soit 300 en tout. Cela contribue à allonger de manière non négligeable la durée de vie du titre.

Bien entendu, il y a le mode Vs en ligne ou en local qui est l’ADN même du jeu.

La grande nouveauté de Marvel vs Capcom Infinite se trouve au niveau des gemmes introduits pour l’occasion. S’ils sont à la base de l’histoire du mode solo, ils apportent également une certaine variété dans le gameplay.

De différentes couleurs, ils doivent être choisis en début de partie. Chaque gemme va se traduire par un pouvoir différent. Le résultat diffère suivant le type de combattant. S’ils permettent notamment de déclencher des attaques spéciales, ils servent également à changer le cours des combats. Par exemple, en plaçant l’adversaire dans une cage.

Les gemmes permettent ainsi d’étoffer et de styliser son jeu.

Notre verdict

Ultra-fun à jouer, Marvel vs Capcom Infinite est une réussite. Même si on aurait aimé encore plus de personnages et une prise en main moins orientée débutants, le plaisir de la baston made in Capcom est bien présent. Avec ces 13 décors différents, le titre de l’éditeur japonais ne laisse également pas indifférent d’un point de vue graphique avec des effets visuels qui viennent renforcer les coups portés.

]]>
http://www.4ugeek.com/test-marvel-vs-capcom-infinite-le-crossover-reprend-du-service/feed/ 0
Demon Gaze II se dévoile dans un nouveau trailer http://www.4ugeek.com/demon-gaze-ii-se-devoile-dans-un-nouveau-trailer/ http://www.4ugeek.com/demon-gaze-ii-se-devoile-dans-un-nouveau-trailer/#respond Fri, 22 Sep 2017 10:33:40 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6065 La suite du célèbre RPG Demon Gaze a droit à un nouveau trailer. L’occasion d’en apprendre plus sur les persos et les démons du RPG.

L’occasion, au gré de superbes illustrations du jeu, de découvrir un peu plus les personnages principaux de Demon Gaze II, le jeu édité par NIA America.

On y découvre aussi certains démons que le joueur aura l’occasion de rencontrer durant ses pérégrinations.

Pour rappel, dans ce RPG, il est conté que Magnastar a contraint par un sortilège le peuple d’Asteria à lui obéir. Mais, tandis que le Parti révolutionnaire cherche à précipiter sa chute, le Demon Gazer que vus êtes, doté des pouvoirs des démons, devez libérer les citoyens d’Asteria et porter haut les couleurs de la révolution !

Le Demon Gazer peut faire de ses adversaires des alliés, puis les renforcer via la Transe démoniaque ou leur insuffler de la puissance via La Croix du démon.

Le pilotage automatique permet à tous de jouer à Demon Gazer II, que le joueur soit novice ou habitué du Dungeon-Crawling.

Demon Gaze II sortira le 17 novembre 2017, en exclusivité sur PlayStation 4 et PlayStation Vita.

(Crédit photo : @NIS America)

]]>
http://www.4ugeek.com/demon-gaze-ii-se-devoile-dans-un-nouveau-trailer/feed/ 0
Overwatch : la carte Junkertown disponible http://www.4ugeek.com/overwatch-la-carte-junkertown-disponible/ http://www.4ugeek.com/overwatch-la-carte-junkertown-disponible/#respond Wed, 20 Sep 2017 14:18:34 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6068 Overwatch se fend d’une nouvelle carte d’escorte avec la Junkertown.

Junkertown, la nouvelle carte d’escorte d’Overwatch, est disponible et se fend pour l’occasion de son propre trailer.

Les aficionados du titre pourront également découvrir les dernières facéties de Chacal et Chopper grâce à la bande dessinée dédiée disponible sur le site officiel de Blizzard.

Un court-métrage baptisé « Junkertown : Le Plan » met également en scène les deux personnages préparant leur prochain casse.

(Crédit photo : @Blizzard)

]]>
http://www.4ugeek.com/overwatch-la-carte-junkertown-disponible/feed/ 0
Sonic Forces : la Bonus Edition en précommande http://www.4ugeek.com/sonic-forces-la-bonus-edition-en-precommande/ http://www.4ugeek.com/sonic-forces-la-bonus-edition-en-precommande/#respond Tue, 19 Sep 2017 17:38:18 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6071 Sonic Forces va bénéficier d’un contenu supplémentaire dès le lancement du titre en novembre.

L’Episode de Shadow agrémentera toutes les versions de Sonic Forces dès sa sortie le 7 novembre prochain sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One.

Sega vient d’en faire l’annonce.

L’Episode de Shadow se préoccupe de l’histoire qui lie Shadow et Infinite. Il y a trois niveaux supplémentaires mettant en scène Shadow. Il vous permettra également d’incarner Shadow dans plus de 10 niveaux habituellement jouables avec Modern Sonic. Pour remercier tous nos fans, l’Episode de Shadow sera offert GRATUITEMENT à tous ceux qui achèteront Sonic Forces, y compris ceux qui ont déjà précommandé la Bonus Edition au format physique. 

Pour inciter les joueurs à précommander la Bonus Editon, Sega précise qu’elle donnera droit en cadeau à un costume Shadow.

La Bonus Edition au format physique peut dès à présent être précommandée.

Développé par l’équipe à l’origine de Sonic Colours et de Sonic Generations, Sonic Forces permettra aux joueurs de profiter d’une action effrénée avec Modern Sonic, de retrouver tout le plaisir des jeux de plateforme avec Classic Sonic, ou encore d’utiliser de puissants gadgets avec leur propre héros personnalisé.

]]>
http://www.4ugeek.com/sonic-forces-la-bonus-edition-en-precommande/feed/ 0
Marvel vs. Capcom : Infinite livre bataille dès aujourd’hui http://www.4ugeek.com/marvel-vs-capcom-infinite-livre-bataille-des-aujourdhui/ http://www.4ugeek.com/marvel-vs-capcom-infinite-livre-bataille-des-aujourdhui/#respond Tue, 19 Sep 2017 16:54:09 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6083 Un combat de choix se joue dès à présent sur Marvel vs. Capcom : Infinite, le nouveau titre édité par Capcom.

Les joueurs peuvent dès aujourd’hui s’affronter dans des rixes opposant les personnages de Marvel à ceux de Capcom.

En effet, Capcom lance aujourd’hui Marvel vs. Capcom : Infinite.

Un retour en trombe du jeu de combat de l’éditeur avec un cross-over annoncé comme très spectaculaire.

Le titre propose des modes de jeu solo avec Histoire, Arcade, entrainement, défis… Mais également multijoueurs en ligne et offline.

En tout 30 personnages garnissent le roster du jeu.

La collision frontale s’annonce captivante.

Marvel vs. Capcom : Infinite est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

(Crédit photo :@Capcom)

]]>
http://www.4ugeek.com/marvel-vs-capcom-infinite-livre-bataille-des-aujourdhui/feed/ 0
Monster Hunter : World a sa date de sortie officielle http://www.4ugeek.com/monster-hunter-world-a-sa-date-de-sortie-officielle/ http://www.4ugeek.com/monster-hunter-world-a-sa-date-de-sortie-officielle/#comments Tue, 19 Sep 2017 15:26:18 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6076 Capcom vient de communiquer sur la date de sortie du très attendu Monster Hunter : World.

C’est le 26 janvier 2018 que Monster Hunter : World sera lancé sur PlayStation 4 et Xbox One. La mouture PC suivra, sans plus de précision de l’éditeur.

Le jeu peut d’ores et déjà être précommandé, ce qui donne droit à des bonus pour les versions physiques et digitales de l’édition standard, Deluxe Digitale et Collector.

Ces bonus comprennent le set d’armure de la Commission ou le Bracelet de la Cinquième, qui offrent des caractéristiques de défense et d’attaque de base améliorées pour les chasseurs ainsi que des compétences utiles à la collecte. Il sera nécessaire de se renseigner pour connaître les enseignes participants à la précommande. Ceux qui auront précommandé l’une des versions digitales du jeu sur le PSN recevront en plus un thème  PS4 personnalisé.

Pour l’occasion, Capcom se fend d’un nouveau trailer dans lequel on peut voir une myriade de monstres ainsi qu’Astera, qui n’est autre que la base des opérations de la Commission de Recherche qui explore un nouveau monde.

A noter que les visiteurs du Tokyo Game Show 2017, vont pouvoir tester une quête de Monster Hunter: World se situant dans le Désert des Termites. A ce effet, il suffit de se rendre sur le stand de Capcom.

(Crédit photo : @Capcom)

]]>
http://www.4ugeek.com/monster-hunter-world-a-sa-date-de-sortie-officielle/feed/ 2
Test : Knack 2, enfin une vraie claque ? http://www.4ugeek.com/test-knack-2-enfin-une-vraie-claque/ http://www.4ugeek.com/test-knack-2-enfin-une-vraie-claque/#comments Tue, 12 Sep 2017 08:38:33 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6102 Exclusivité lors du lancement de la PS4 en octobre 2013, Knack a droit a un second opus. Knack 2 est-il à la hauteur ? Qu’apporte-t-il par rapport au premier volet ? Réponses dans notre test complet de Knack 2 pour PlayStation 4.

Knack fut l’une des rares exclusivités de la PS4 lors de son lancement en octobre 2013. Tant (trop) d’attente placé dans ce jeu en avait fait le mal aimé de la PS4 à cette époque, malgré des qualités indéniables. Le jeu avait d’ailleurs été développé sous la houlette d’un certain Mark Cerny qui n’était autre que l’architecte technique de la PS4.

Les développeurs de SIE Japan Studio ont malgré tout décidé de donner une suite à Knack.

Knack 2 est une préquelle au premier opus. En effet, il nous narre les événements qui ont précédé le 1er volet. On en apprend ainsi plus sur la guerre qui oppose les humains aux Gobelins.

On peut d’ores et déjà dire que les scénario est plutôt abouti et nous tient en haleine durant le jeu.

Le titre reprend clairement le concept de base de Knack mélangeant beat’em all et plateforme.

On incarne Knack, un personnage capable de se transformer en armoire à glace pouvant tout détruire sur son passage et affronter les ennemis ainsi que les boss. Il peut aussi changer de forme pour devenir tout petit pouvant ainsi s’introduire dans les conduits les plus étroits.

Knack est une relique à laquelle un scientifique a réussi a donné vie.

Le personnage peut absorber des reliques pour grossir ainsi que des éléments tels que la glace ou le métal afin d’obtenir des capacités différentes et adaptés à certains passages du jeu.

Dans cette suite, l’aspect combat a été amélioré de manière substantielle. La palette de combos s’élargit pour le plus grand plaisir des joueurs.

Un arbre de compétence fait également son apparition. Il permet de débloquer de nouveaux mouvements et d’améliorer ceux de base. Dans cette optique, il va falloir chercher les orbes bleues disséminées sur la carte. On retrouve l’aspect exploration déjà bien présent dans Knack premier du nom.

On trouve également des cristaux jaunes qui alimentent le bouclier de Knack. Plus on en récolte, plus notre personnage sera protégé. Mais, dès lors que la jauge est vide, Knack va commencer à rapetisser avant de rendre l’âme. Il y a également les super cristaux qui permettent à Knack de devenir invincible de manière éphémère.

Des coffres sont aussi répartis dans la carte et renfermes des fragments d’items qu’on cherchera à assembler. Parallèlement à l’arbre de compétence, cela permet d’ajouter d’autres compétences à notre personnage.

Si le gameplay manque de diversité, l’arbre de compétence contribue tout de même à l’enrichir par rapport au 1er volet.

La plus grosse évolution vient de l’ajout d’un mode coop à deux en local. L’occasion de jouer avec ses chères têtes blondes et ce qui fait de Knack 2 un jeu familial, même si la difficulté pourrait refroidir plus d’un bambin.

Sur le plan technique, les progrès sont bel et bien là avec des visuels qui sont plus aboutis, même si on aurait pu attendre encore plus d’un jeu PS4.

Notre verdict

Knack 2 pourrait, comme son prédécesseur, ne pas faire l’unanimité parmi les joueurs. Mais, on ne peut lui reprocher d’être ce que les développeurs ont cherché à créer : un jeu familial nous plongeant dans un univers original. Le gameplay à deux en coop local est clairement un plus et l’arbre de compétence est le bienvenu. On passe du bon temps à jouer à Knack 2 et c’est bien là l’essentiel.

]]>
http://www.4ugeek.com/test-knack-2-enfin-une-vraie-claque/feed/ 4
Puyo Puyo Tetris disponible en Europe sur Switch et PS4 http://www.4ugeek.com/puyo-puyo-tetris-disponible-en-europe-sur-switch-et-ps4/ http://www.4ugeek.com/puyo-puyo-tetris-disponible-en-europe-sur-switch-et-ps4/#respond Fri, 28 Apr 2017 11:15:29 +0000 http://www.4ugeek.com/?p=6053 Basé sur le célébrissime jeu Tetris et le non moins culte Puyo Puyo, du nom du jeu vidéo de réflexion tiré de Columns, Puyo Puyo Tetris est désormais disponible en Europe sur Nintendo Switch et sur PlayStation 4.

L’éditeur Sega évoque une « rencontre entre les Tetriminos et les Puyo » pour décrire son jeu.

Côté gameplay, il s’agit d’empiler les blocs et de les détruite à vitesse grand v.

Le jeu permet de jouer en solo, en face à face ou bien en ligne.

Puyo Puyo Tetris devrait briller par le nombre de modes proposés précisément.

Son tarif de 30 euros (mouture PS4) et de 40 euros (mouture Switch) laisse toutefois perplexe. Comment l’éditeur justifie-t-il un écart de 10 euros entre ces deux versions ?

]]>
http://www.4ugeek.com/puyo-puyo-tetris-disponible-en-europe-sur-switch-et-ps4/feed/ 0